mercredi 15 novembre 2017

"Légende d'un dormeur éveillé" Gaëlle Nohant


"Robert Desnos a vécu mille vies – écrivain, critique de cinéma, chroniqueur radio, résistant de la première heure –, sans jamais se départir de sa soif de liberté. Pour raconter l’histoire extraordinaire de ce dormeur éveillé, Gaëlle Nohant épouse ses pas ; comme si elle avait écouté les battements de son cœur, s’était assise aux terrasses des cafés en compagnie d’Éluard ou de García Lorca, avait tressailli aux anathèmes d’André Breton, fumé l’opium avec Yvonne George, et dansé sur des rythmes endiablés au Bal Blomet aux côtés de Kiki et de Jean-Louis Barrault. S’identifiant à Youki, son grand amour, la romancière accompagne Desnos jusqu’au bout de la nuit.
Légende d’un dormeur éveillé révèle le héros irrésistible derrière le poète et ressuscite une époque incandescente et tumultueuse, des années folles à l’Occupation".
www.editions-heloisedormesson.com

Il était intéressant pour moi de découvrir cet ouvrage ,ayant vraiment eu un coup de coeur pour "la part des flammes" , le précédent roman de Gaëlle Nohant. 
C'est l'unique raison qui m'a poussé à lire ce roman... 
Le thème : Robert Desnos , des années 20 à sa mort ne m'attirait pas plus que ça mais je me suis dit "pourquoi pas?"... Il est toujours grisant de découvrir des hommes, des femmes, des faits comme je l'ai fait avec "la part des flammes" (  Raconte l'incendie du Bazar de la Charité  à Paris le 4 mai 1897 où des figures de l'époque ont péri tragiquement). 
Voilà que je reçois ce livre et je me plonge dans sa lecture... Et en fait , plus je tournais les pages, plus Robert m'échappait... Et oui, impossible de rentrer dans "sa vie"! A aucun moment , j'ai retrouvé ce style qui m' a tant ému avec "la part des flammes".... j'ai eu l'impression de valser de fêtes en soirées. De terrasses en diners... Avec Robert comme fil conducteur pour y rencontrer "ses" femmes , "ses" compagnons de route, les "Surréalistes". 
Des extraits de ses poèmes sont insérés dans le roman.
Mais il n'y a aucune émotion et ça m'a beaucoup gêné. 

"Je tends mes regards vers la lumière de ce matin
à l'aube au moment de dormir
quand s'ouvrent de nouveau les anciennes blessures
quand ça gueule d'absence et de solitude" (page 165)

Je continuerai à lire Gaëlle Nohant mais celui-ci ne m'a emporté, je n'ai pas été réceptive à cette lecture mais j'ai vu qu'il avait trouvé son public sur d'autres avis. 
Ce livre a fait l'objet de l'opération 
Je remercie PriceMinister et les Editions Héloïse D'Ormesson , qui sont pour moi, un gage de qualité. Merci. 
#MRL17


mardi 17 octobre 2017

"Le gang des rêves" Luca Di Fulvio

"New York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d’Européens, la ville est synonyme de « rêve américain ». C’est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils. Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L’espoir d’une nouvelle existence s’esquisse lorsqu’il rencontre la belle et riche Ruth. Et si, à ses côtés, Christmas trouvait la liberté, et dans ses bras, l’amour ?" www.pocket.fr


Une blogueuse me donne de ses nouvelles et me dit: " Je viens de lire "le gang des rêves", un coup de coeur que je te conseille". 
Je suis intriguée et je lui fais confiance. 
Masse Critique et Pocket me donnent l'occasion de le lire, je suis folle de joie . 
Elle avait raison, car je l'ai dévoré et je pense encore à ce roman de 945 pages qui finalement aurait pu en faire plus sans soucis! 
Et pourtant, je suis réticente sur "les pavés"...
Ce roman est une pépite de lecture. Il y a tous les ingrédients que je cherche dans un bon roman: l'évasion (Italie, Etats-unis), l'action, des personnages bien ficelés et attachants, des sentiments, des rebondissements et une fin à la hauteur du récit. 
Je l'ai refermé, les yeux humides de quitter ce monde des années 20  .  
Que rajouter de plus à toutes les critiques déjà écrites?! ... Les lecteurs ont raison, lisez-le et ne craigniez pas le nombre de pages car c'est un vrai page-turner... 
Un tome 2 ,pour retrouver Christmas et Cetta, sa mère, me ferait très plaisir. 
Dès le début , le lecteur entre dans le vif du sujet: A Aspromonte au début du siècle , dans les fermes , le patron est roi et les employées n'ont pas tellement le choix de leur vie. Le patron fait ce qu'il veut de la mère, de la fille.Ce travail est nécéssaire pour vivre, que faire d'autre?Elles sont des victimes de cette dure époque.... Cetta, 14 ans , s'enfuira avec son fils Natale sous le bras en bateau vers un monde meilleur et arrivera à New-york . 
Une plongée dans cette ambiance de débarquement à Ellis Island en 1909 après des jours de bateau, le rêve d'un monde meilleur, du travail, un changement de vie... Une vie américaine! c'est fascinant. 
Je ne souhaite pas en raconter de trop car la découverte de l'histoire est nécessaire pour s'investir pleinement dans l'intrigue, le New-York des années 20, ses codes, ses quartiers, ses caïds, les classes sociales, les origines, l'ambiance, les ambitions, le luxe, la crasse... Tout y est . 
Bref, A LIRE... Evasion garantie. 
Merci Masse Critique et Pocket. Merci de tout coeur. 

D'autres critiques sur BABELIO , la fiche du roman



jeudi 28 septembre 2017

"Le sauveteur de touristes" Eric Lange . Editions Taurnada

Je suis le sauveteur de touristes. C'est mon métier, une sorte de détective privé ne travaillant que sur des affaires de touristes en perdition. Les cas les plus courants sont les emprisonnements pour trafic et consommation de drogues illégales, mais les plus intéressants sont les disparitions, volontaires ou non. 
Cette histoire est celle de ma première enquête. Elle m'entraîne à New York, Bangkok, Goa, Tanger et Alice Springs, à la recherche d’Émilie. Émilie, la fille qui peut détruire notre monde. Si elle le veut." Quatrième de couv'

C'est un roman qui me tentait depuis sa sortie pour des tas de raisons:
La première , c'est un roman Taurnada  et vous savez que j'apprécie cette édition qui est pour moi gage de qualité des auteurs ( qualités humaines et talent d'écriture). La seconde, pour L'intrigue qui me parait originale comme la couverture. Enfin, je désire découvrir l'auteur que je n'ai jamais lu. 
Beaucoup de compliments ont été envoyé à propos de "Le sauveteur de touristes" et ce n'est pas original d'en rajouter mais c'est la réalité. Ce roman se lit très bien , se montre réel mais à la fois flirtant avec l'imaginaire. 
Il est captivant , pas dès le début mais à partir de sa mission. C'est mon avis! 
Le début part sur les chapeaux de roue...Wahou, c'est assez réaliste, ça prend aux tripes d'être au coeur de l'action avec Tom Harlem. 
Ce journaliste, un peu gauche, m'a fait sourire de temps en temps, il est attachant comme assez courageux. Il m'a beaucoup plu. Et pourquoi pas le retrouver dans un autre "sauvetage"? ! 
Ce roman va emmener le lecteur dans des tréfonds qu'il n'imagine même pas .Il n'y  a qu'avec les romans que des gens lambas ,comme nous , puissions vivre ce genre d'aventures... Et grâce à cette intrigue, le lecteur s'évade de sa vie" normale"... Et ça pour moins de dix euros, c'est pas formidable! ? 
Voilà ce que c'est "le sauveteur de touristes" , un voyage tourbillonnant en terre qui nous est inconnue ... Merci à vous , Eric Lange. Au plaisir de vous lire à nouveau et merci à Joël pour cette lecture d'été qui m'a beaucoup intéressé. Le sujet est unique et Tom n'a pas son pareil. 
Je vous le conseille vivement.  


lundi 3 juillet 2017

"Cartes postales de Grèce" . Victoria Hislop Editions Les Escales

"Dans sa boîte aux lettres, Ellie trouve, semaine après semaine, des cartes postales signées d'une simple initiale : A. Ces cartes ne lui sont pourtant pas destinées. Pourquoi lui parviennent-elles ? Qui est l'expéditeur ? Mystère. Portant l'éclat du ciel grec et l'eau cristalline de la mer, ces missives sortent la jeune femme de sa morosité quotidienne. Un jour, elles cessent cependant d'arriver. Ellie se sent délaissée, privée de cette bouffée d'oxygène qui la faisait rêver et voyager. 
Elle prend alors une décision : découvrir ce pays par elle-même. Le matin de son départ, Ellie reçoit un carnet par la poste. L'odyssée d'un homme, le fameux A, y est racontée. Celui-ci observe avec tendresse et générosité les Grecs, leurs coutumes, et ce qui fait le sel de leur quotidien. Derrière ses observations et ses savoureuses anecdotes se dessine le portrait d'un homme blessé. Pourrait-il encore croire en l'amour ?" www.babelio.com


Ce livre mérite à lui seul le détour: il méritait sa photo de star!!! 
J'ai rarement vu cela pour un roman. Les Escales ont offert à leurs lecteurs ,pour un prix normal ,un vrai roman objet, travaillé par la couleur , en bleu, illustré par des cartes postales, des photos, un réel travail de mise en page avec le carnet, je suis comblée par tant de détails mis en valeur dans ces pages . Les tourner nous emporte dans l'histoire, dans l'intrigue, dans une anecdote, autour d'une table qui sent bon, au bord de l'eau, sur un chemin où le soleil est brulant...Bref, c'est presque un roman "3D"...le lecteur vit sa lecture et pour tout ça: MERCI Victoria Hislop et MERCI Les Escales....


"Richement illustré, "Cartes postales de Grèce" fait chatoyer les couleurs de la Méditerranée"...'4 ème de couverture. 

En ouvrant ce livre, vous vous assurez un voyage en Grèce inédit et passionnant car vous allez vivre des tas de vies... En effet, nous commençons par suivre Ellie, une jeune Londonienne qui reçoit des cartes postales adressées à l' ancienne locataire de son logement... Comment la retrouver? Pas possible , alors elle les lit et les garde... Les cartes cessent et elle ressent le besoin d'aller en Grèce sur les pas de A ,même si à son retour il y a un risque qu'elle se trouve au chômage.
Au moment de partir, elle reçoit un carnet de A... En le lisant , des petites histoires en ressortent.... Des nouvelles dans le roman... Trop fort et si addictif! 
Je vous laisse le soin d'embarquer pour cette aventure, vous ne serez pas déçus mais enrichis d'une belle culture grecque... 
Je remercie de tout coeur Les Escales pour cette lecture hors du commun , agrémentée par une discussion passionnante autour du club de lecture sur ce roman. 
 Un moment gravé dans ma vie de lectrice qui me comble de joie . 

D'autres avis sur babelio 

www.lesescales.fr